Ozone Chrono 2 VS Aeros Navy

Les impressions et questions sur le matos.

Ozone Chrono 2 VS Aeros Navy

Nouveau messagede imotep33 » 24Mai 2016 11:46

Salut les riders,

Ça fait maintenant 2 ans que je ride avec ma Aeros Navy 11m et j’en suis toujours pleinement comblé. Ces derniers temps j’ai eu l’occasion de tester la Chrono 2 en 11 et 13m² donc je vous propose un petit comparatif pour les ailes freerace de taille « moyenne »
J’ai également l’Aeros Navy en 16m, mais je n’ai pas eu l’occasion de tester une chrono de cette taille. Ce test ne s’applique que pour la Navy 11m !

Pour vous annoncer de suite la couleur, il n’y a pas de surprise, la Navy est plus orientée freeride perf et la Chrono est plus race.


Conditions du test :
Navy11 : Diverses conditions, c’est la voile que je ride le plus. Je vais sur l’eau la neige et un peu sur terre.
Chrono 2 : Test sur neige uniquement. J’ai testé la 11 en Norvège dans du super light (5 nœuds) et du bien consistant (20 nœuds) 30 minutes à chaque fois. La 13 je l’ai testé ce weekend pendant 4h dans une 10aine de nœuds et neige collante au petit saint Bernard.

Maniabilité :
Navy : La 11m est bien maniable, c’est une aile très agréable puisque qu’elle loop assez facilement pour cette catégorie de voile. C’est son principal atout, sa maniabilité permet de générer de la puissance ! ça tourne court et le loop est régulier, on n’hésite pas à lancer des loops pour relancer.
Chrono2 : On est clairement plus sur une voile de race faite pour tracer droit. Mais j’ai quand même été agréablement surpris. Ça tourne relativement court sans pour autant décrocher. Le problème c’est que la voile est plus allongée et donc qu’elle a besoin de plus d’espace pour bouger. Elle se travaille plus en faisant des sinusoïdes en bord de fenêtre. Petite remarque tout de meme, pour la faire tourner il faut rester bordé, l’aile perds pas mal de réactivité lorsqu’on choque. Ça reste largement acceptable, mais ça n’égalera pas la navy.


Puissance/vitesse :
Navy : c’est assez doux et pas trop piégeur. Les Kiteloop foireux et les accélérations surprises sont quand même musclé mais c’est moins terrifiant qu’avec la chrono. Le ratio traction/vitesse de l’aile est globalement assez bon, ça permet d’être aussi bien dans de la neige qui colle (ou en TT) avec une bonne puissance que sur de la neige dur full speed (directionnelle ou foil) sans avoir besoin de cranter comme un sauvage.
Chrono : c’est plus bestiale globalement. « ah oui tu m’en donne, ben je vais te le rendre ! » donc l’aile pardonne moins et demande de ne pas faire d’erreur de manip. Mais la grande différence, c’est que c’est une aile de race qui en veut toujours plus. Quand ça souffle, là où la Navy commence à saturer en vitesse, la chrono a encore de la réserve.
*Bon, une aile qui va vite c’est cool, mais honnêtement c’est pas forcément utile. Quand on atteint la vitesse de pointe en Navy on est déjà bien rapide. Pour aller plus vite, il faut déjà avoir le spot et les cuisses qui s’y prêtent.

Plage de vent :
Navy : Ça vole dans 4-5 nœuds mais il y a peu de puissance, il faut quand même 8 nœuds pour vraiment commencer à faire quelque chose (m’enfin, Il y en a qui ont foilé dans 5-6 nœuds avec…).Ca se tient très bien dans le vent fort. Je l’ai menée à 25 nœuds trimé à fond. Le bon point c’est que trimé à fond avec la barre relâchée, elle reste très maniable.
Chrono : Je dirai que la plage de vent est un poil plus bas. Elle vole aussi dans 4-5 nœuds mais génère rapidement de la puissance dans le vent léger. En revanche quand le vent monte, bien qu’elle dégaze très bien, je trouve qu’elle manque un peu de réactivité pour se sentir vraiment à l’aise. A noter également qu’elle accélère plus fort que la Navy et on se retrouve plus vite à mach 12 sur une rafale limite.

Remontée au vent :
La Navy s’en sort déjà bien. On est mieux qu’un Speed 3 ou 4. Elle avance dans la fenêtre et garde une réserve de puissance assez appréciable en bord de fenêtre.
La Chrono démontre clairement son aspect race. Ca va vite en bord de fenêtre puis ça attends les ordres. Il faut donc pas hésiter à la travailler dans le vent faible… globalement la remontée au vent de la Chrono est meilleur que la Navy seulement si on sait l’exploiter.

Travers :
Les deux ailes se valent. Mais attention toutefois aux rafales qui arrachent plus avec la Chrono qu’avec la Navy

Descente au vent :
Navy : Il est assez facile de descendre en vent en étant bien bordé avec quelques kiteloop pour relancer. C’est assez ludique et plaisant tout en restant efficace.
Chrono : On oublie les Kiteloop inutiles et on trace tout droit à balle! Encore une fois, c’est son coté race.

Dans le pentu :
Navy : bien qu’étant une voile perf avec un ratio assez élevé, ses loops sont sécurisants et relativement court. Je n’ai jamais eu trop de scrupule à l’emmener dans la pente. Le weekend dernier je pense que j’aurai été plus à l’aise avec elle sur les pentes du petit saint Bernard.
(en revanche, oubliez direct si vous voulez prendre des couloirs étroits et pentus où les gens s’engagent avec une Gyro ou une Frenzy)
Chrono : la monté à contre pente du Lancebranlette a été assez pénible. (bon j’étais en 13m à ce moment-là) l’aile a besoin de trop de place et il est très difficile de lancer un loop qui soit safe et/ou efficace. J’ai dû tout monter en faisant des sinusoides très courtes. Mais la bonne nouvelle c’est que je suis monté plus droit que mon pote en frenzy qui a dû tirer des bords.

Stabilité :
Navy : cette voile est vraiment très agréable. Elle ne fait que très peu de cascades. Quand elle dévente, elle reste monobloc et recule gentiment dans la fenêtre. Et quand elle part en cacahuète, elle se remet relativement bien d’elle-même. C’est rare qu’elle papillonne.
Chrono : faites pas de boulettes, ça se paye direct ! Globalement j’ai été bien surpris puisqu’elle ne ferme pas d’oreille, reste bien en forme dans le vent foireux. C’est moins bien que la Navy mais c’est quand même largement assez pour se sentir en confiance sur un lac. Là où il faut faire attention c’est que dès que ça part en vrac il faut réagir vite et bien. Les oreilles ont vite tendance à se prendre dans le bridage et la voile se met vite en vrac.

Gonflage :
Navy : pas de prégonflage, décolle pleine fenêtre comme un caisson ouvert. Les oreilles se gonflent très rapidement. Tres bon point sur cette voile.
Chrono : pas de prégonflage, l’aile mets un peu plus de temps à prendre l’air et a besoin de quelques coups de barre pour déployer les oreilles. Ça reste très rapide et sécurisant pour une voile de race.

Redécollage :
Pour les deux voiles, c’est pas extraordinaire mais ça se passe bien. La Navy a besoin d’un peu de doigté pour trouver la tension qui la fait repartir à l’envers alors que la chrono est un peu plus technique à retourner.

Posage :
Pas assez expérimenté la chrono pour pouvoir comparer…

Saut :
J’ai pas assez eu l’occasion de tester pour détailler. Mais il semble que la chrono porte plus longtemps alors que la Navy est plus intuitive pour le placement de l’aile et le renvoi.

Sensations générales :
Navy : J’aime beaucoup sa pression en barre c’est à la fois léger et très précis sur le ressenti. Les loops sont agréables et l’aile est plutôt ludique.
Chrono : La sensation en barre c’est du Ozone à 100% ! ça tire plus fort que la navy et le rendu n’est pas forcément meilleur. Mais c’est une appréciation très personnelle. En revanche on sent de le harnais qu’il y a des chevaux de disponibles.

Aspect techniques :
Navy : Construction du bridage super solide. C’est épais et gainé (possibilité de la commander en bridage perf pour les puristes). Ça bouge très peu dans le temps. Le spi ressemble à du Deluxe flysurfer. C’est léger mais on reste encore dans le durable. Globalement c’est une voile qui tient dans le temps sans avoir à se poser de questions.
Chrono : j’ai l’impression que le spi a une enduction sympa qui permet de mieux sortir de l’eau. Le bridage m’a l’air d’être semblable à celui d’il y a 10ans. C’est-à-dire bien dimensionné pour durer dans le temps et pas trop surchargé non plus.

Barres
Je n’ai pas beaucoup d’éléments pour comparer les barres d’origines. Mais globalement la barre Aéros en carbone semble avoir un poids défiant toute concurrence. Tandis que la Ozone à l’air d’être cool à utiliser dans l’eau.


Pour conclure :
La Navy 11 reste mon coup de cœur pour son côté ludique et joueur, surtout en montage. C’est une aile freeride assez performante que l’on peut sortir dans toutes les situations (ou presque)
La chrono 2 m’a surpris par ses aptitudes race et les sensations de vitesse qu’elle procure. C’est en l’occurrence une voile perf apte au freeride.

Si jamais je devais choisir ma voile :
DĂ©butant : Navy
Sur neige Ă  plat : Chrono
Sur neige dans des pentes ou sur un terrain de jeu : Navy
En Twintype : Navy
En foil : je pense que les deux peuvent être bien, mais attentions aux accélération de la chrono.
En course : Chrono (sauf pour le Lautaret :) )
Ride sur le Rhone : Navy
Vent léger : plutôt Chrono
Vent fort : plutĂ´t Navy


Voila voila,
Bravo Ă  ceux qui ont eu le courage de tout lire et merci Ă  Julien pour les voiles.

Navy 11m
Image

Chrono 2 11m
Image
Seb : @6-3I 4o.o4-87
imotep33
 
Messages: 100
Inscription: 26FĂ©v 2014 13:08
Localisation: Valence
Adherent: Kite Est Club

Retourner vers Matos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron